Derrière la voiture électrique, un tout nouveau modèle énergétique

Au-delà de l’amélioration de la qualité de l’air en ville, les véhicules électriques pourraient aussi permettre d’équilibrer l’offre et la demande en électricité ; à condition qu’ils trouvent leur place dans le réseau électrique intelligent du futur.
De plus en plus de personnes vivent en zone urbaine. Par exemple, environ la moitié de la population chinoise habite en ville et le gouvernement prévoit qu’elle sera 70% à y vivre d’ici à 2025. Ce phénomène n’est pas réservé aux seuls pays émergents : les villes des économies développées sont aussi en croissance. Londres l’illustre parfaitement. Si l’urbanisation comporte des avantages – elle encourage notamment la prospérité économique – elle engendre néanmoins de nouveaux défis, comme la pollution de l’air. Et ce n’est pas une mince affaire : Londres, qui n’est pas un cancre en la matière, a dépassé les limites annuelles de pollution de l’Union Européenne une semaine seulement en 2016.
Article à lire sur : https://www.linkedin.com/pulse/derri%C3%A8re-la-voiture-%C3%A9lectrique-...